Quand la mobilité contribue à la transition écologique